Réglement Concours de la francophonie 2013 (final)

Concours  de la francophonie 2013

Dis-moi dix mots semés au loin

Organisé par les Ambassades de Belgique, de France et de Suisse,

à l’intention des écoliers, collégiens étudiants de l’enseignement supérieur et apprenants des instituts de langue française en Iran

 

 

1) Objectifs  du concours

 

Le concours vise à promouvoir une pratique vivante du français dans les classes où il est enseigné, à sensibiliser les apprenants à la diversité de la francophonie, et à récompenser les plus méritants.

 

2)  Catégories de participants

 

Il y a trois catégories de participants :

 

– Elèves de 7 à 15 ans : Trois sous-catégories : primaire (7-9 et 10-12 ans)  et collège (13-15 ans). Les concurrents sont des équipes d’apprenants sous la conduite d’un professeur. Les participations individuelles ne sont pas admises. Chaque équipe engagée est un groupe d’élèves  scolarisés dans le même établissement (pas nécessairement dans la même classe). Les candidatures sont présentées par le chef d’établissement. Chaque équipe engagée dans le concours compte au moins 5 membres et au plus 7. Le professeur guide les travaux de l’équipe qu’il entraîne, dans le respect de la déontologie, c’est-à-dire en ne se substituant pas aux élèves. Il est toléré qu’un seul membre de l’équipe dépasse l’âge maximum, d’un an seulement ; la même marge de tolérance est admise pour un seul membre de l’équipe qui n’atteindrait pas l’âge minimum.

 

– Jeunes adultes de plus de 16 ans et de moins de 25 ans (au 1er juin 2013) pouvant justifier d’une inscription dans un institut de langue française. Deux sous- catégories sont prévues : les 16-17 ans et les 18-25 ans. Les productions sont personnelles mais les inscriptions doivent être rassemblées par les instituts eux-mêmes et transmises par eux à l’Ambassade de Belgique à Téhéran. Les instituts sont encouragés à organiser des ateliers d’écriture afin de guider les apprenants dans leur travail. Les enseignants ne doivent néanmoins en aucun cas se substituer aux apprenants dans la rédaction des productions.

Les candidats dans cette catégorie doivent être dans le niveau A2 et B1 du CECR. Ce sont les instituts qui définissent le niveau des apprenants lors de leur inscription auprès d’eux.

 

– Étudiants de l’enseignement supérieur : les candidatures sont individuelles. Les candidats doivent avoir plus de 18 ans et moins de 25 ans (au 1er juin 2013). Chaque lauréat devra fournir la preuve de son inscription, pour l’année en cours, dans un établissement d’enseignement supérieur où il étudie le français, ainsi qu’un document attestant de sa date de naissance.

Les apprenants des instituts de niveau B2 et plus s’inscrivent également dans cette catégorie mais selon les règles définies plus haut pour les apprenants des instituts.

 

Un même participant ne peut pas concourir dans deux catégories.

 

3) Organisation

 

Le concours est coordonné par l’Ambassade de Belgique, en coopération avec les Ambassades de France et de Suisse. Toute question éventuelle sur les conditions de participation est à adresser à ariane.ameli@diplobel.fed.be ou à william.asselborn@diplobel.fed.be.

 

4) Jury

 

Le jury, est constitué de personnalités des pays organisateurs et iraniennes et notamment de :

Monsieur Henri Lebreton, Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France,

Monsieur Olivier Fink, Conseiller culturel de l’Ambassade de Suisse,

Monsieur William Asselborn, Conseiller culturel de l’Ambassade de Belgique.

 

5) Prix

La Belgique remettra le « prix de la Bande dessinée » aux gagnants de la catégorie 7-9 ans (scolaires), le « prix du 9ème Art » aux gagnants de la catégorie 10-12 ans (scolaires) et le prix « Arts et littérature francophone en Belgique » aux gagnants âgés de 16 et 17 ans des catégories A2 et B1 en instituts.

 

La Suisse remettra le prix « Derib » aux gagnants de la catégorie 13-15 ans (scolaires) et le prix « Nicolas Bouvier » aux gagnants âgés de 18 à 25 ans de la catégorie A2 en instituts

 

La France remettra le prix « Raymond Queneau » aux gagnants âgés de plus de 18 ans de la catégorie B1 en institut et le prix « Marguerite de Navarre » aux gagnants de la catégorie étudiants. Les premiers lauréats de ces deux catégories bénéficieront d’une invitation en France dans le cadre de rencontres internationales de jeunes durant l’été 2013 (séjour fin juillet-début août 2013 sous réserve de possible modification ; tous frais pris en charge par l’ambassade de France au départ de Téhéran)[1].

 

Le jury pourra, s’il le souhaite, remettre un « Prix Spécial de la francophonie » pour récompenser un ou plusieurs concurrents.

 

 

 

 

 

6) Critères de jugement :

Le jury motivera son choix en fonction des critères suivants

  1. la créativité des concurrents
  2. la correction formelle des productions
  3. le respect du thème du concours

7)      Thème du concours 2013 : « DIS-MOI DIX MOTS SEMÉS AU LOIN ».

Dix mots sont proposés pour être le point de départ commun des créations des participants. Ces dix mots peuvent être utilisés de toutes les manières possibles au gré de l’inventivité des concurrents : usage dans un texte en prose, comptines, définitions détournées, supports de rimes, collages, jeux graphiques, jeux d’allitérations etc.…

 

Le thème du concours 2013 concerne les « mots semés au loin », c’est-à-dire les nombreux mots de la langue française qui sont passés tels quels dans d’autres langues.

Ces dix mots sont :

Atelier, bouquet, cachet, coup de foudre, équipe, protéger, savoir-faire, unique, vis-à-vis, voilà.

 

Pour plus d’information merci de consulter le site www.dismoidixmots.culture.fr/ ou le site de l’Ambassade de Belgique : http://www.diplomatie.be/tehranfr/

– Les élèves de la première catégorie (écoliers et collégiens) produiront une création collective comportant du texte et des images (photographies, dessins, collages), sous forme de panneaux en papier cartonné de format minimum 60×84. Les panneaux gagnants seront exposés lors de la remise de prix.

 

– Les étudiants de l’enseignement supérieur et apprenants de niveau B2 (et plus) ainsi que les apprenants de niveau A2 et de B1 des instituts écriront un texte original (prose, poésie, dialogue théâtral, nouvelle…), s’inspirant du thème imposé, d’une longueur maximale de quatre pages dactylographiées (police de taille 12).

 

8) Calendrier prévisionnel

  1. Date limite d’inscription : 20 décembre 2012
  2. Date limite de réception des travaux : 15 février 2013
  3. Proclamation des résultats : au plus tard le 1er mars 2013
  4. Remise des prix : début mars 2013

 

9) Inscriptions et envoi des textes

Les inscriptions sont à retourner par courrier électronique à ariane.ameli@diplobel.fed.be avant le 20 décembre 2012, en utilisant le formulaire que vous trouverez ci-contre, sur le site internet de l’Ambassade de Belgique.

Seuls les étudiants de l’enseignement supérieur et des universités peuvent s’inscrire directement. Les apprenants des instituts et les scolaires doivent être inscrits via leurs établissements respectifs.

Les productions devront être envoyées au plus tard le 15 février 2013.

Les travaux des élèves de la première catégorie (panneaux réalisés collectivement) doivent être remis à la Résidence de l’Ambassade de Belgique : Elahieh, Pol-é-Roomi, 36 Sharifi Manesh (ex-Boustan) (entre 9h. et 15h., du dimanche au jeudi).

Les textes des étudiants de l’enseignement supérieur et apprenants de niveau B2 (et plus) ainsi que les apprenants de niveau A2 et de B1 devront être transmis par courrier électronique à william.asselborn@diplobel.fed.be ou ariane.ameli@diplobel.fed.be . Ces textes peuvent également être envoyés en copie à olivier.fink@eda.admin.ch et à henri.lebreton@diplomatie.gouv.fr

 

10) Informations complémentaires

 

Toute information complémentaire peut être demandée au service culturel de l’Ambassade de Belgique, auprès de Mme Ariane Ameli, responsable de l’organisation pratique du concours (ariane.ameli@diplobel.fed.be), ou auprès de M. William Asselborn, conseiller culturel de l’Ambassade de Belgique (william.asselborn@diplobel.fed.be).

 

 

 

À Téhéran, le 10 novembre 2012

 

 

 


[1] Les lauréats devront cependant souscrire une assurance maladie.